Résultats

Cette section présente brièvement les résultats du modèle SimGen et de les comparer aux données officiels du Québec.

Données de comparaison

Ces données proviennent de différentes sources officielles.

Données historiques

Pour la population de 2018-2018, il s’agit d’estimations de population constituant une série historique de populations comparables ayant servi à la construction des projections de population basées sur le recensement de 2016.

Données de projections de population

Les projections de population basées sur le scénario moyen de l’ISQ à partir des données corrigées du recensement de 2016. Pour plus d’information concernant la méthodologie utilisée pour le calcul des projections de population, veuillez-vous référer au rapport « Perspectives démographiques du Québec et des régions, 2016-2066, édition 2019 » produites par l”ISQ.

Données par niveau de scolarité

Les données concernant le plus haut niveau de scolarité atteint proviennent des fichiers de microdonnées à grande diffusion des recensements 2006, 2011 et 2016. Ces données sont disponibles par l’entremise de l’Initiative de Démocratisation des Données (IDD).

Données pour personnes en couple

Ces données proviennent des estimations de la population au 1er juillet, selon l’état matrimonial ou l’état matrimonial légal, l’âge et le sexe (Tableau : 17-10-0060-01), qui sont produites par Statistique Canada.

Base de données de départ

Pour cet exemple les données populationnelles de base pour ce modèle provienennt de la Base de données de simulation de politiques sociales (BDSPS). Pour plus de détails, consulter la section Base de départ.

Données de simulation

Pour ce qui est des résultats provenant de SimGen, ils proviennent d’une simulation de 2017 à 2040 utilisant le scénario de référence.

reference = model(start_yr=2017,stop_yr=2040)
reference.startpop('startpop')
reference.immig_assumptions(init='newimmpop')
reference.birth_assumptions(scenario='reference')
reference.dead_assumptions(scenario='medium')

Comparaison

Il est important de noter que l’objectif de cet exercice n’est pas de reproduire exactement les projections des différences agences statistiques, mais d’illustrer les différences afin de mieux comprendre les éventuels impacts sur les différents modules utilisant SimGen.

Population Totale

_images/pop_total.jpg

La Figure 1 compare les projections de population totale du modèle SimGen (2017-2040) avec les projections réalisées par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) à partir de l’année 2017.

Les données de l’année d’initialisation du modèle SimGen en 2017 sont calibrées sur les données de population par âge et par genre de l’ISQ pour cette même année.

Le modèle SimGen reproduit avec fidélité les projections réalisées par l’ISQ. En 2040, la population totale obtenue par SimGen (9,27 millions d’habitants) est similaire à la population totale obtenue par l’ISQ (9,32 millions d’habitants).

Population par groupe d’âge

_images/pop_age.jpg

La Figure 2 compare les projections de population par classes d’âge réalisées avec SimGen de 2017 à 2040 avec les projections de l’ISQ.

On remarque que les deux séries de projection sont similaires. Par contre, les projections de population des classes 0-24 ans et 65 ans et plus de SimGen sont relativement inférieures aux projections de l’ISQ. En 2040, la population âgée de 0 à 24 ans (respectivement 65 ans est plus) serait de 2,1 millions (respectivement 2,34 millions) selon SimGen alors qu’elle serait égale à 2,37 millions (respectivement 2,45 millions) selon l’ISQ.

Niveau d’éducation

_images/educ_2564.jpg

Premièrement, on remarque que un saut entre les données du rescencement et celles projeter par SimGen pour 20017. Cet écart s’explique par le fait que la variable éducation n’est pas catégorisée de la même façon dansla base de données initiale et les rescencements publics. Il faudra donc porter une attention particulière à cette variable pour tous projets voulant étudier le système québécois d’écucation.

Pour ce qui est des tendances général, on remarque un augmentation des personnes optenant un diplôme de niveau universitaire et une baisse pour les trois autres niveau.

Personnes en coupe

_images/union_15over.jpg

Pour ce qui est des personnes en couple, on remarque aussi que les niveaux ont un petit décalage par rapport aux estimations de Statistique Canada. L’écart observé ici est comparable à ce qui est onvervé dans certaines analyses plus poussées des familles au Canada.

On se qui est de la tendance général, on regarque que la proportion de personnes en couple reste stable chez les 15 ans et plus au Québec pour l’emsemble de la période de projection. Y